aujourd'hui ouvert jusqu'à 20h30

Bruxisme

Fichier 7

Définir le bruxisme

Le bruxisme du sommeil (BS) et le bruxisme d’éveil (BE) se caractérisent par une contraction involontaire des muscles de la mâchoire qui occasionne un serrement ou un frottement des dents.

D’un point de vue fonctionnel, les dents entrent naturellement en contact lors de la déglutition ou de la mastication. Comme le grincement de dents ne survient pas pendant ces deux événements, cette condition, qui peut être temporaire ou prolongée, nécessite une prise en charge pour limiter les dommages à la dentition.

Il est intéressant de savoir qu’il n’existe pas de différence significative de la prévalence du bruxisme entre les hommes et les femmes, qu’importe l’âge.

Le diagnostique

Pour déterminer si vous souffrez de bruxisme, nous nous baserons sur les quatre éléments suivants :

  • Votre partenaire rapporte que vous grincez effectivement des dents la nuit
  • Vos dents présentent une usure prématurée
  • Nous notons une augmentation du volume des muscles de votre mâchoire
  • Vous souffrez de douleurs bucco-faciales ou de maux de tête au réveil

 

Les causes et les conséquences

Le stress psychologique, un syndrome anxieux ou des problèmes psychosociaux sont des facteurs contribuant établis comme pouvant participer au bruxisme. Bien que reconnus comme ayant une incidence pratiquement nulle, d’autres indicateurs, comme dormir sur le dos ou une malocclusion, pourraient aussi le favoriser.

Symptômes et conditions différées :

  • Douleur et craquement des mâchoires
  • Fatigue musculo-faciale
  • Maux de tête
  • Sensibilité dentaire
  • Usure prématurée ou dommages aux dents
  • Bris des obturations, des couronnes et prothèses
  • Augmentation du risque de fracture dentaire

Traiter le bruxisme

L’adoption d’une saine hygiène du sommeil peut s’avérer une première étape bénéfique pour réduire le bruxisme nocturne. Ainsi, éviter les excès d’alcool avant d’aller au lit, dormir sur le côté et minimiser les bruits dans la chambre à coucher pourraient faire une grosse différence.

 

De façon générale, la pratique de techniques de relaxation, la physiothérapie, l’acupuncture, l’hypnose ou l’ostéopathie aident à détendre les muscles de la mâchoire et à gérer le stress à l’origine de la tension.

La plaque occlusale

La plaque occlusale est également un excellent choix. Cet appareil est fait sur mesure afin de recouvrir les dents de l’arcade supérieure ou inférieure. Principalement portée la nuit, la gouttière faite d’acrylique joue le rôle d’un coussinet qui absorbe les forces de contact lors des épisodes de grincement ou de serrement.

 

Elle permet donc de prévenir les dommages à la dentition, mais aussi de limiter les douleurs associées au bruxisme (maux de tête, tension musculaire).

 

Les professionnels du Centre dentaire Gagnon Charest vérifient consciencieusement l’état de votre dentition lors de chaque visite. Si vous suspectez souffrir de bruxisme, n’hésitez pas à nous en faire part. Vos observations sont précieuses afin de nous orienter dans notre diagnostique.