aujourd'hui ouvert jusqu'à 16h

LA ZONE INFORMATIVE

Vous trouverez dans le menu de gauche des articles portant sur la santé buccodentaire des adultes et des enfants ainsi que des conseils postopératoires.

Pour planifier une rencontre, vous pouvez nous soumettre vos disponibilités avec notre formulaire de demande de rendez-vous. Vous pouvez bien entendu nous contacter par téléphone au 418-833-8880.

La zone informative

Ceci est la
zone informative

Ceci est un sous-titre

Vous trouverez dans cette section tout ce dont vous avez besoin pour préparer votre visite chez nous.

  • Un formulaire de prise de rendez-vous en ligne
  • Un sondage de satisfaction totalement anonyme à remplir après votre visite
  • Et pour nos nouveaux patients, notre questionnaire médical
  • Surtout, n’oubliez pas votre liste de médicaments !

Le menu de gauche contient aussi des liens vers divers articles portant sur la santé buccodentaire en général. Ces lectures rafraîchiront vos connaissances en matière d’hygiène dentaire. Peut-être aussi qu’elles vous mèneront vers une réflexion ou un questionnement que vous voudrez partager avec nous !

LES FORMULAIRES

Questionnaire médical (nouveaux patients)

Questionnaire médical (nouveaux patients)

Vous êtes un nouveau patient?

Vous devez préalablement compléter un formulaire recueillant les détails relatifs à votre état de santé avant votre premier rendez-vous à la clinique. Nous vous invitons également à préparer une liste des médicaments et/ou produits naturels et homéopathiques que vous consommez.

Pour accélérer le processus, nous vous invitons à remplir le formulaire médical à domicile ou de vous présenter 15 minutes plus tôt à votre rendez-vous :

Télécharger le formulaire

Pour soumettre votre formulaire

  • Imprimez-le dûment rempli et remettez-le à la réceptionniste à votre arrivée, accompagné de votre liste complète de médicaments

** Notez que le Centre dentaire Gagnon Charest ne sera en aucun cas tenu responsable de bris de confidentialité, le cas échéant, lors d’un transfert d’information par voie électronique.

ZONE PATIENT

Un examen dentaire, ça ressemble à quoi ?

Un examen dentaire, ça ressemble à quoi ?

Afin de préserver la santé des dents et des gencives, des visites régulières chez le dentiste demeurent indispensables. D’une manière générale, nous conseillons de fixer un rendez-vous périodique tous les 6 mois.

L’examen de routine consiste en une inspection visuelle de l’état de votre bouche afin d’en déceler des anomalies qui peuvent affecter votre santé buccodentaire. Au niveau des dents, le dentiste vérifie l’usure des obturations ainsi que la présence de caries, de plaque ou de tartre. La plaque dentaire est un dépôt blanchâtre collé sur la surface des dents. Principalement constituée de bactéries, celle-ci durcit et se transforme en tartre si elle n’est pas éliminée à temps. À ce stade, seul un professionnel dentaire peut venir à bout de le supprimer. Si cette condition reste négligée, divers problèmes menacent d’apparaître à plus ou moins longue échéance.

Il y a aussi l’évaluation de l’espace entre les dents et les gencives. Si l’espace est minime, les gencives se portent bien, mais si elle est plus prononcée, il peut y avoir présence d’inflammation. La prothèse dentaire, le cas échéant, est aussi examinée, de même que la langue, le palais et l’intérieur des joues. En outre, l’examen pour dépister les cancers buccaux est fait d’emblée.

Au cours de cette visite, le dentiste évaluera votre état de santé et votre mode de vie. C’est à ce moment qu’il est important d’indiquer vos habitudes alimentaires (consommation d’aliments sucrés ou acides, d’alcool, etc.). Votre dentiste doit aussi savoir si vous consommez du tabac ou des médicaments et si vous êtes enceinte ou avez accouchée dans les derniers mois. Vous devrez aussi l’aviser de vos observations, par exemple une dent branlante ou qui a changé de couleur, des saignements, etc. Comme l’issue de cet examen tient compte des particularités propres à chacun, tout changement à votre état de santé doit être mentionné.

L’importance de la restauration dentaire

L’importance de la restauration dentaire

La restauration dentaire est la discipline de la dentisterie qui se consacre au remplacement de dents manquantes ou endommagées. Elle est d’une grande importance, car elle permet d’éviter la dégradation de la santé buccodentaire.

Pourquoi restaurer une dent abimée ou manquante ?

  • Pour prévenir les problèmes buccodentaires qui risquent de survenir en absence d’intervention.
  • Le fait de combler l’espace vacant empêche la migration des dents voisines.
  • Pour préserver une bonne hygiène dentaire, laquelle permet d’éliminer la plaque et d’éviter le risque d’infection.
  • Sur le plan psychologique, la restauration enjolive le sourire du patient, ce qui a un gros impact sur son humeur générale ainsi que sa confiance et son estime de soi.

Quels sont les types de restaurations ?

Le professionnel dentaire peut vous proposer divers traitements pour remplacer vos dents manquantes. Entre autres, il pourra parler d’obturation, de couronne et même d’installation d’implants ou d’un pont.

L’obturation est surtout utilisée pour le traitement des caries. On y réfère souvent en tant que « plombage ». Pour les dents situées à l’arrière, on a recours le plus souvent à l’amalgame. La résine composite est pour sa part utilisée pour les dents avant pour des raisons esthétiques.

La couronne est idéale pour une dent cassée ou sérieusement affectée par une carie. Ressemblant à un petit chapeau, elle recouvre la dent abîmée, de manière à la renforcer et à en améliorer l’esthétisme.

Quant à l’implant, il est constitué de deux parties distinctes : la vis (tenon) et la dent artificielle. On peut y fixer une couronne, un pont et même une prothèse complète. D’apparence tout à fait naturelle, les restaurations sur implant offrent la même sensation, du point de vue fonctionnel, que les dents saines.

En ce qui a trait au pont, celui-ci est fait sur mesure et permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Le pont est fixé aux dents adjacentes et une fois installé, il ressemble en tous points à une vraie dent.

Votre dentiste saura vous indiquer quelle restauration vous devriez considérer en fonction de l’état de santé de votre bouche. Surtout, n’hésitez pas à poser des questions concernant la préparation, les étapes de l’intervention et ce qui se passera après le traitement. Vous aurez tout en main pour prendre une décision éclairée.

COIN DES PETITS

Le fluorure, un véritable bouclier

Le fluorure, un véritable bouclier

Le fluorure est un minéral composé de fluor jumelé à un autre élément. On peut le retrouver dans le sol, l’eau douce ou saline ainsi que dans les aliments que l’on consomme. Le fluorure comporte plusieurs vertus pour la santé bucco-dentaire, dont la capacité à prévenir la carie, voire à éradiquer celles qui commencent à se former.

Pour prévenir la carie à grande échelle à coût minime, le Comité fédéral-provincial-territorial sur les eaux potables veille à inclure le taux de fluor adéquat dans les eaux potables publiques. En somme, les enfants qui boivent de l’eau quotidiennement et qui s’alimentent de façon équilibrée bénéficient de la quantité de fluorure nécessaire pour renforcer l’émail et contrer la carie. En cas de déficit, votre dentiste saura vous conseiller sur les différentes options disponibles telles l’utilisation de dentifrice, d’un rince-bouche ou d’un gel fluoré. Certaines précautions sont toutefois à prendre lorsqu’on utilise un dentifrice fluoré lors du brossage. Les enfants de moins de trois ans ne devraient utiliser qu’un soupçon de pâte à dents, soit la taille d’un grain de riz. De 3 à 6 ans, la grosseur d’un petit pois suffit.

Par contre, comme le dit si bien le dicton, la modération a bien meilleur goût ! En effet, une surdose de fluorure chez votre enfant risque d’entraîner la fluorose dentaire. Cette affection se remarque notamment par la formation de petites taches blanchâtres sur les dents. C’est pourquoi l’avis d’un professionnel dentaire s’avère toujours judicieux avant de modifier quoi que ce soit à vos habitudes.

Alimentation pour des dents en santé

Alimentation pour des dents en santé

La salive contient naturellement des bactéries. Au contact de ces dernières, le sucre contenu dans les boissons et aliments que nous ingérons se transforme en acide. C’est cet acide qui est ultimement responsable de la dégradation de l’émail et, éventuellement, des caries dentaires.

Tous les types de sucres sont dommageables pour les dents, qu’ils soient raffinés ou naturels. Malheureusement, de nombreux breuvages et aliments nutritifs contiennent l’un comme l’autre. Par exemple, le lait, les jus de fruits et la plupart des féculents (craquelins, biscuits de dentition, etc.) se décomposent tous en sucre. Si ces aliments restent suffisamment longtemps dans notre bouche, ils se transforment en acide. Bien entendu, vous ne pouvez bannir les aliments sains de la diète de votre enfant puisque ceux-ci contiennent des vitamines et nutriments essentiels à son bon développement.

En somme, pour limiter les ravages du sucre, votre rôle consiste à demeurer à l’affût de ce que votre enfant consomme, et d’encadrer la fréquence à laquelle il se brosse les dents. Pour ce faire, prenez le temps de consulter la liste des ingrédients de chaque produit avant de l’ajouter à votre panier d’épicerie. Les aliments qui contiennent un édulcorant à base de maïs, sirop de maïs ou d’érable, de miel, de mélasse, de fructose, glucose ou de dextrose doivent être consommés avec modération. Sachez également que certains médicaments liquides renferment du sucre.

Comme les enfants raffolent des collations, privilégiez l’eau à toute autre boisson. De plus, des noix, du fromage ou des crudités représentent des grignotines très intéressantes, tant pour la santé bucco-dentaire que pour la santé globale de votre enfant. Les jus de fruits, les boissons gazeuses et les sucreries ne doivent être consommés qu’occasionnellement. À défaut de pouvoir se brosser les dents après avoir mangé une collation, offrez un verre d’eau à votre enfant. L’eau « rincera » la bouche en attendant un brossage en bonne et due forme.

La première visite de votre enfant

La première visite de votre enfant

La première visite chez le dentiste devrait avoir lieu environ six mois après l’apparition des premières dents. Idéalement, un jeune enfant devrait avoir visité le dentiste au moins une fois avant l’âge de deux ans.

Lors de cette première rencontre, le dentiste et l’hygiéniste veilleront à créer un lien de confiance avec l’enfant et procéderont à l’examen bucco-dentaire et au nettoyage. Ils en profiteront également pour vous enseigner les techniques de brossage et d’utilisation de la soie dentaire.

Près de 50 % des patients redoutent les visites chez le dentiste. Pour éviter de transmettre votre insécurité à votre enfant, il est primordial d’adopter une attitude positive. Vous pouvez aussi le préparer en prenant soin de lui expliquer le déroulement du premier rendez-vous. En tant que parent, votre collaboration est importante en tout temps : avant, pendant et après la visite.

Avant la première visite

  • Il existe de nombreux livres qui racontent l’histoire d’un personnage qui vit sa première expérience chez le dentiste. Nous vous suggérons d’en choisir un et d’en faire la lecture à votre enfant quelques jours précédant son premier rendez-vous afin de le rassurer.
  • De plus, tentez de résumer les étapes de la visite la veille du premier rendez-vous.
  • Ne dites jamais à l’enfant qu’il ne ressentira aucun inconfort/douleur lors de l’examen ou du nettoyage.

Pendant la visite

  • À l’occasion, il arrive que nous demandions à l’accompagnant de s’asseoir sur la chaise et de tenir l’enfant sur ses genoux pendant l’examen.
  • En ce qui a trait aux enfants plus âgés, il est possible qu’on vous demande de retourner dans la salle d’attente une fois le premier contact établi.
  • Écoutez attentivement les consignes et suggestions sur les soins bucco-dentaires à apporter à votre enfant et conservez une attitude positive face à la rencontre.
  • Prenez l’habitude de fixer un rendez-vous tous les six mois.

Après la visite

  • Veillez à ce que votre enfant se brosse les dents au moins deux fois par jour ou après chaque repas. Il ne faut surtout pas oublier la soie dentaire avant le coucher.
  • Surveillez l’alimentation de votre enfant et proposez-lui des aliments peu acides, non collants et non sucrés.
  • Jusqu’à l’âge de 10 ans, assurez-vous que votre enfant se brosse les dents avant d’aller au lit.

Surtout, n’hésitez pas à consulter un professionnel dentaire si vous soupçonnez une anomalie quelconque au niveau de la bouche de votre enfant. Et sachez que la recommandation de visiter le dentiste avant l’âge de deux ans a pour objectif de déceler les problèmes potentiels. C’est ici que l’adage « Il vaut mieux prévenir que guérir » prend tout son sens.

Sucette

Sucette

Le besoin de succion est un réflexe normal chez les nourrissons. Le bébé aime téter puisque c’est la façon dont il se nourrit et se détend. Et plus votre enfant avance en âge, moins ce besoin se fera sentir.

Sachez qu’il vaut mieux privilégier l’usage d’une sucette plutôt que la succion du pouce.

Pour quelle raison ?

  • Parce qu’il est plus simple de contrôler le moment où votre enfant s’adonnera à cette pratique. Surtout, pour éviter la formation de caries, on ne doit jamais ajouter de sucre, de miel ou de sirop de maïs sur une sucette.
  • Parce que le sevrage sera simplifié. Il est plus facile pour le parent de limiter l’accès à la suce, que de contraindre l’accès au pouce.

Il est préférable que l’enfant abandonne la sucette AVANT l’âge de 3 ans. Un bambin ne devrait pas persister à vouloir sucer son pouce ou une sucette APRÈS que ses dents permanentes soient développées. Des problèmes relatifs à la croissance de sa mâchoire et à la position de ses dents risquent éventuellement d’apparaître.

Des troubles de l’apprentissage du langage peuvent aussi survenir, surtout si l’enfant tend à parler avec sa suce en bouche.

Dentistes et professionnels de la santé peuvent vous assister si vous éprouvez des difficultés à sevrer votre enfant de la sucette. Aussi, soyez vigilant et demandez conseil. Bien que certaines suces soient dites « orthodontiques », elles peuvent autant entraver le développement de la bouche de votre tout-petit qu’une suce ordinaire.

La carie du jeune enfant

La carie du jeune enfant

La carie du jeune enfant est affection grave qui se caractérise par des dents de lait lourdement endommagées par la carie. Cette maladie peut évoluer très rapidement et a des effets néfastes autant sur la dentition primaire que sur la dentition permanente. Elle se manifeste chez les enfants d’âge préscolaire et entraîner divers maux :

  • Douleurs aiguës ou chroniques
  • Perturbation au niveau de l’alimentation et du sommeil
  • Malocclusion
  • Autres problèmes qui peuvent avoir des répercussions à très long terme.

Mesures pour éviter la carie du jeune enfant

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement de la carie du jeune enfant. Notons principalement l’alimentation et l’hygiène buccodentaire.

Il est d’abord important de savoir que le lait maternel, les préparations pour nourrissons, le lait de vache et les jus de fruits contiennent TOUS du sucre. La formation de caries chez l’enfant survient donc principalement lors des boires et des repas, et lorsque celui-ci s’endort avec son biberon (à l’exception de l’eau).

Par conséquent, il est recommandé de nettoyer les gencives de votre bébé après chaque boire, même s’il n’a pas encore de dents. Ensuite, dès l’apparition des premières dents, il faut les brosser à l’aide d’une brosse à soies souples adaptée à la taille de sa bouche. Notez que la quantité de dentifrice ne devrait pas dépasser la grosseur d’un grain de riz.

Idéalement, il faudrait aussi limiter, voire cesser, le boire avant l’assoupissement du bébé. Pareillement, il faut éviter de laisser l’enfant s’endormir avec un biberon en bouche. Dans ce dernier cas, le liquide reste dans la cavité buccale et favorise le développement de lésions carieuses. Bien entendu, une certaine période d’adaptation sera nécessaire avant que l’enfant ne s’habitue à sa nouvelle routine.

Pour faciliter la transition, nous vous invitons à consulter les recommandations ci-dessous.

Trucs et astuces pour une transition à l’eau en douceur :

  • Remplir le biberon d’eau seulement.
  • Si votre enfant le refuse, donnez-lui une sucette propre, une peluche ou une couverture.
  • Si votre enfant pleure, n’abandonnez pas la nouvelle routine instaurée : consolez-le et recommencez.
  • Si toutes ces recommandations ne semblent générer aucun résultat satisfaisant, essayez de diluer le lait du biberon graduellement avec de l’eau, et ce, jusqu’à ce que le contenu soit converti totalement en eau.
  • Si vous allaitez votre enfant au sein, tentez de le retirer avant qu’il ne s’endorme.

Au niveau de l’alimentation, veillez à ne pas offrir des aliments à teneur trop élevée en sucre et limitez-en la consommation. Vous pouvez aussi ajouter de l’eau au jus et surtout, privilégiez les collations saines et qui ne collent pas aux dents comme des fruits et légumes ou du fromage.

La carie du jeune enfant peut se manifester jusqu’à l’âge de quatre ans. Il est important d’inspecter tous les mois les dents de votre enfant. Méfiez-vous des taches ou des lignes d’un blanc terne à proximité des gencives. Soyez également à l’affût des dents de coloration foncée. Si l’un de ces signes se manifestait, rendez-vous chez votre dentiste. Ce type de carie doit être traitée rapidement, à défaut de quoi elle pourrait se propager aux autres dents et développer une infection.

CONSEILS POST-OPÉRATOIRES

Après une intervention chirurgicale

Après une intervention chirurgicale

  1. Serrer les dents sur une gaze placée au site chirurgical pour une période d’au moins 1 heure. Ceci permet la formation du caillot sanguin.
  2. Il est normal que la salive soit de teinte rose pour les premières journées. Si un saignement persistait, pliez une gaze et placez la sur la partie opérée en serrant les dents. Une poche de thé infusée peut remplacer une gaze.
  3. Ne pas rincer la bouche et cracher pendant au moins 24-36 heures après l’intervention. Il est cependant permis de boire et manger une diète molle 1 heure après la chirurgie.
  4. Ne pas créer de succion à l’intérieur de sa bouche (ex: ne pas boire avec une paille) pour les 24-36 prochaines heures.
  5. Apres les premières 24-36 heures, se rincer la bouche régulièrement avec un rince bouche ou de l’eau tiède salée. Rincer très souvent au moins 4 à 6 fois par jour surtout après les repas pour une période de 15 jours afin de garder la bouche propre et favoriser la guérison. Apres la première journée, recommencer à se brosser les dents sauf au site chirurgical.
  6. Prendre les médicaments tels que prescrits.
  7. Ne pas boire d’alcool, ni fumer pour les 3-4 prochains jours.
  8. Les points de sutures se résorberont d’ici quelques jours.

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS SUITE A VOTRE CHIRURGIE, VOUS POUVEZ COMMUNIQUER AVEC NOUS.